PARTAGER

Tout les rappeurs se réclament roi du « GAME ». du jeune débutant au doyen, ils refusent d’être autre chose que l’empereur lui-même. En réalité, dans un royaume il y un roi, ses valets, ses serviteurs, ses guerriers, ses esclaves et son ou ses hommes de main. Si toutes fois chaque rappeur devenait ROI que serait le royaume du rap. Qui va nettoyer le royaume, aller en guerre contre l’ennemi, prendre soin des invalides, des plus petits et des vieux.

Il y a toute une organisation derrière . Maintenant il s’agit de définir les critères qui feraient un bon ROI du hip hop sénégalais.

Serait-il celui qui fait le plus de clip dans l’année?

Serait-il celui qui tourne en HD?

Serait-il celui qui fait les plus beaux textes, les plus belles rimes?

Serait-il celui qui clashe le plus ses confrères?

Serait-il celui qui a le plus de violence dans ses textes?

Serait-il celui qui a plus de talent?

Serait-il celui qui apparait le plus sur les média?

Tant de critères mais aucun sur lesquels on ne se base. Nous nous contentons juste d’appeler notre rappeur préféré le roi du « game ».

Dans ce cas tout rappeur peut se considérer comme « ROI » dans son monde.

Ce pendant n’oublions pas que le rap sénégalais a beaucoup évolué cette dernière décennie. Le nombre de rappeur a considérablement augmenté et de plus en plus les clips sont sophistiqués et bien réalisés avec de grand moyen. Ce qui laisse penser que l’industrie a de très beaux jours devant lui. Il suffit que ses membres la valorise.

Fatou Teddy Ndao.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here