PARTAGER

Vous vous souvenez qu’il y a quelques années, le Wu-Tang Clan avait sorti un album nommé ”Once Upon a Time in Shaolin”. Ce projet était particulier car il n’a été produit qu’a un seul exemplaire, et mis aux enchères, avant d’être acheté 2 millions de dollars. Qui a été assez fou pour lâcher deux millions sur un projet du Wu-Tang ?

Il s’agit de Martin Shkreli, un magnat américain de l’industrie pharmaceutique plusieurs fois désigné comme la personnalité la plus détestée du Web et des USA. Un statu qui ne risque pas de tomber de si tôt.

Longue descente aux enfers

Peu de temps après avoir acheté cette pièce unique de collection, on a appris que l’homme avait volontairement augmenté le prix de certains de ses médicaments à des hauteurs jamais atteintes, à un point où c’était devenu illégal. Puis, surtout, il est devenu complètement fou, menaçant de brûler l’album unique (que personne n’a écouté, de toutes façons) et devenant le parfait abruti en manque d’attention.

C’est également lui qui aurait fait fuité des extraits de ”Tha Carter V”, le projet de Lil Wayne qui n’est jamais sorti à cause d’embrouilles avec son label Cash Money sur fond de plusieurs millions de dollars. Martin Shkreli affirme alors qu’il a acheté ”Tha Carter V” le plus légalement du monde, et commence à en diffuser certains extraits.

Avec toutes les amendes que Shkreli risque de devoir payer, d’abord pour manipulations frauduleuses des prix des médicaments, puis pour avoir dévoilé des œuvres musicales sans l’autorisation des auteurs, les fédéraux vont saisir certains de ses biens de manière préventive, incluant l’album unique du Wu-Tang donc.

On rappelle que devant ses dettes qui augmentaient, le dirigeant pharmaceutique avait tenté de revendre l’album sur eBay à un prix assez proche de celui où il l’a acheté. A force de trop vouloir jouer aux caïds, on fini ruiné ou en taule, ou les deux. On espère les deux, pour Shkreli !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here